Mon expérience dans le Volontariat Européen jusqu’à aujourd’hui

Il y a déjà sept mois que je suis arrivée en France, et bien qu’il me reste encore trois mois jusqu’à la fin de mon project de Service Volontaire Européen (connu comme SVE), je constate que j’ai profité du temps passé dans ce pays. Quand je suis arrivée, je parlais un français basique, et maintenant je n’ai aucun problème pour communiquer. 

Mon project se passe dans la ville de Rodez, qui est située dans le département de l’Aveyron, dans le sud de la France, mais à l’intérieur. C’était difficile pour m’adapter au début, car le ville est petite et j’étais habituée à une ville beaucoup pus grande. En outre, le climat aussi était un défi pour moi, et je suis spécialement fière de mes progrès dans ce domaine, car avant de partir en SVE, je considérais 5º comme étant un froid polaire, et maintenant je le considère comme une température acceptable. Ça peut paraître un thème banal, mais j’ai grandi dans un climat aride, et le changement est énorme. 

Je suis très heureuse avec mon project : je participe aux cours d’anglais et d’espagnol au Lycée Charles Carnus. C’est un lycée qui prépare au BTS (Brevet de technicien supérieur). Dans le lycée il y a plusieurs branches d’enseignement, comme par exemple commerce, comptabilité, gestion des entreprises, informatique entre autres. En plus de cela, je collabore aux projets culturels, à l’intérieur et à l’extérieur du lycée, et en lien avec la citoyenneté européenne. Également, je m’occupe des réseaux sociaux du lycée, publiant des informations à caractère culturel, en collaboration avec différents professeurs. 

Brièvement, je vais décrire quelques événements qui ont marqué mon SVE :

Les séminaires à l’arrivée et à mi-parcours organisés par la Commission Européenne 

Dans tous les projets SVE, il y a deux séminaires : un est pendant le premier mois d’arrivée, et l’autre est quand la moitié du project s’est déjà écoulée. Ces séminaires offrent l’opportunité de rencontrer d’autres volontaires, de diferentes nationalités, qui aussi réalisent leur SVE au même moment en France. Dans mon cas, ça m’a permis de connaître d’autres volontaires qui étaient dans des régions proches de la mienne, et d’autres qui étaient plus loin, mais que également j’ai eu l’opportunité de visiter et ainsi découvrir d’autres régions de France. 

Dans ces séminaires, surtout dans le deuxième, on partage des expériences et des idées qui peuvent nous aider à rendre meilleure notre expérience SVE. En plus, les sujets discutés sont très interessants et ils sont présentés d’une façon agréable. 

Ma collaboration au Café des Langues

Grâce à l’initiative de la dernière volontaire européenne qui était dans l’établissement, le Café des Langues a été mis en place à Rodez, en lien avec l’équipe mobilité du lycée. J’ai continué à participer à la mise en place du projet une fois par mois. Dans ce café toutes sortes de gens se rencontrent, indépendamment du fait qu’ils soient étudiants ou non et parlent différentes langues en fonction de la table à laquelle ils sont assis. Actuellement, on a plusieurs tables fixes: espagnol, anglais, allemand et italien. L’environment est extraordinaire et il y a un mélange de différents âges et différents niveaux dans la même salle, créant ainsi un espace où on peut partager des expériences, des cultures et pratiquer une langue en même temps.

Collaboration au Fest’Oz : une journée dédiée à la mobilité internationale

À l’initiative de la DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations), du RIJ (Réseau d’Information Jeunesse), du Lycée Charles Carnus et d’autres entités de la région en lien avec la jeunesse, un Forum de la Mobilité et de l’Engagement est organisé une fois par an pour faire connaître les différentes possibilités qui existent pour acquérir  une expérience à l’étranger. J’ai collaboré à son organisation logistique dans le Lycée, et j’ai contacté les différents SVE que j’ai eu l’opportunité de rencontrer dans le premier séminaire. En plus, beaucoup de personnes sont venu témoigner de leur expérience de mobilité internationale et d’engagement, par exemple des anciens « Au Pair”. L’événement était organisé sous forme d’ateliers auxquels les étudiants pouvaient s’inscrire préalablement et écouter les témoignages en fonction de leurs intérêts, et poser les questions qu’ils souhaitaient.

L’organisation de mon project personnel SVE : la projection d’un documentaire avec débat

En décembre, j’ai commencé à lancer mon projet personnel SVE. Comme je suis passionnée de cinéma, je souhaitais réaliser la projection d’un film de fiction dans sa version originale (pour aider également les étudiants en espagnol et en anglais) et après faire un débat. Avec ma tutrice, on a contacté la médiathèque de la ville et ils ont accepté de mettre en place mon projet, avec une modification. Au lieu de projeter des films de fiction, ils fallait projeter des documentaires. Bien que ce changement m’ait un peu déçu au début, j’ai poursuivi le projet et je suis très heureuse de l’avoir fait, car cette manifestation a été très réussie. La première projection a eu lieu en janvier et en anglais, et la seconde au mois d’avril et en espagnol. Dans ce projet, j’ai été chargée de choisir le documentaire (avec l’aide de la directrice du secteur “image et son” de la médiathèque) et de mener le débat (avec le soutien de l’enseignant de la langue correspondante).

Événements spéciaux au Lycée : Café de Carnus 

De temps en temps, une rencontre est organisée au Lycée dans laquelle différents sujets sont discutés, la participation est volontaire et les sujets sont normalement choisis par les étudiants. À une occasion, j’ai fait une intervention sur l’évolution du droit des femmes en Espagne. Certains étudiants ont travaillé sur la même évolution, mais en France, et une autre fille invitée (d’origine irlandaise) a parlé de l’historique du droit des femme en Irlande. Normalement, cet événement se déroule dans une langue étrangère pour aider les élèves à progresser dans ce sens, et dans ce cas-là, c’était en anglais. C’est une très bonne initiative qui permet aux étudiants de pratiquer une langue et en même temps d’en savoir plus sur un sujet particulier.

 

Cette expérience est aussi décrite dans le site de ma structure d’envoi Building Bridges: https://www.yeseuropa.org/nuria-nos-cuenta-su-experiencia-sve-en-francia/

 

Núria Franqueza